Parution de la revue de mars 2018

La revue du mois de mars est en cours de distribution. A la Une, l’église de Fontaine-Chalendray.

Au sommaire

  • Activités du Cercle
  • Nouveaux adhérents
  • Edito du Président
  • Nouveaux relevés
  • La famille Girardeau à Corme-Royal
  • Gombaud Boche
  • La Forêt de Fontaine Chalendray
  • Noms de familles des Épeaux de Brémond d’Ars
  • La duchesse de Berry en Saintonge
  • Un amour contrarié à St André de L.
  • Enfant non-reconnu
  • La petite bâtarde d’Azac
  • Classe de Taillebourg
  •  Tribunal de Rochefort

L’édito du président

Cette fois encore, nous avons à déplorer la disparition début janvier 2017 de Florence HUSSEAU et Michel MARCOUILLER, membres qui ont compté dans la vie généalogique de notre association et qu’ils aimaient.

Florence a rejoint notre cercle quelques années après son époux Henri, en 1991, CGS 280 ; Il est toujours parmi nous.

Ils furent connus pour les travaux de dépouillement des mariages des registres paroissiaux et pastoraux de la presqu’ile d’Arvert. Ce, dans les années 1980, à leur récente retraite d’enseignants; ils furent précurseurs de ce que commença le cercle à la fin des mêmes années. Combien de généalogistes de l’époque et même après, doivent se souvenir de ces brochures manuscrites à couverture rouge déposées dans les mairies, les Archives départementales et au cercle de l’Aunis (Henri était adhérent de ce cercle). Malgré une réactualisation de tous ces fichiers, elles furent fort utiles à tous.

Ils participèrent à nos sorties dès le début mais j’avais fait plus amplement connaissance avec eux à un autre moment. En 1988, étant à la mairie du Gua pour dépouiller les mariages (nombreuses paroisses annexées) je rencontre Henri pour le même motif. La décision fut rapide, nous avons décidé d’échanger notre travail ; il fut fourni à nos cercles respectifs. Florence fut toujours informée de la vie du cercle même après son retrait ces dernières années, son époux continuant l’abonnement à notre revue.

Florence était une personne très affable et je ne peux en garder qu’un très bon souvenir comme tous ceux qui l’ont connue.

Michel a rejoint notre cercle à sa retraite, en 2005. Il fut inscrit sous le numéro 362 de sa fille Marielle, inscrite depuis 1991. Très vite, il fut volontaire pour informatiser les manuscrits dépouillés par d’autres membres et cela, jusqu’à sa disparition. Il intégra le conseil d’administration en 2007 pour le quitter en 2011. Il allait vite en besogne, c’était lui. Quand j’ai eu, à plusieurs reprises, un travail rapide à faire, je lui confiai. Il observait les consignes de saisies, j’ai apprécié. Je n’ai pas oublié, ni n’oublie pour autant les autres membres.

Une quantité impressionnante de fichiers est à son actif dans notre base de données. En 2010, il participa à la préparation et l’exposition de nos journées régionales, personnellement, n’étant que conseiller, j’avais apprécié sa présence. Pierrette et Ramon Rodriguez le connaissaient bien avec son épouse, faisant le relais pour le travail, ces dernières années.

Mon meilleur souvenir avec lui : je lui avais fourni des renseignements complémentaires sur son ascendance patronymique, aboutissant à un cousinage lointain que nous avons fait paraitre. Michel était un homme affable lui aussi et je n’en garde qu’un très bon souvenir comme plusieurs d’entre nous qui l’ont connu.

En ce premier trimestre, le cercle se porte bien, les adhérents sont toujours nombreux ; vous aurez les informations lors de l’Assemblée Générale ; un petit bémol : l’abonnement à la revue stagne voire baisse un peu. Nous essayons toujours d’améliorer nos articles, les diversifier et qui proviennent de vous, membres du cercle. Profitez de ceux contenus dans la présente revue.

Continuez de venir à notre local qui se veut un lieu convivial par excellence, soyez nombreux à l’AG sans oublier notre exposition de St Jean d’Angély.

Christian SIGURET

PartagerEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+