Parution de la revue de juin 2017

revue108

Photo de couverture : Le moulin de La Sablière à Floirac (Photo J.P. Boulesteix)

Le numéro 108 de notre revue vient de paraître.

Au sommaire :

  • Carnet, Manifestations, Questions/réponses
  • Edito du Président
  • Nouveaux adhérents
  • Nouveaux relevés
  • Bataille pour la mairie de St Jean d’Angély
  • Les cloches de Thézac
  • Les cloches de Fontaine (-Chalendray)
  • La chaussée Saint-James
  • Logement de troupes en 1792
  • Objet perdu
  • Antoine Boureau-Beauséjour
  • Le sang français chez les Boers
  • Remèdes à St-Sauvant
  • L’ermitage de Mortagne-sur-Gironde
  • Rôle de la paroisse de La Clisse en 1663
  • L’usage du français au quotidien
  • Constat de décès par D. Bourrigaud (suite)
  • Le moulin de la Sablière à Floirac
  • Texte de paléographie

 

L’édito du président :

Depuis le dernier édito, quelques événements ont marqué la vie du cercle, surtout en mars. Je citerai le décès du conjoint d’Hélène RENAULT, une des conseillères. L’ensemble du conseil et les autres membres lui ont apporté leur soutien dans un moment toujours difficile.

Le 12 mars, le conseil d’administration a provoqué une AG Extraordinaire aux fins d’apporter une modification sur la durée de la présidence. Cette fois-ci encore, aucun membre du conseil ne souhaitant prendre la fonction, j’ai été volontaire pour continuer.

Comme prévu à l’ordre du jour, à la fin de l’AG Ordinaire, un conseil d’administration eut lieu en présence de l’assemblée présente. J’ai été reconduit à l’unanimité, les autres dirigeants ayant été eux aussi reconduits dans leur fonction.

Cette formalité effectuée dans les règles, tout allait pour le mieux ; mais cela a bien failli être bouleversé.

Le 28 mars, à 22 h 00, mon corps est entré dans un état comateux ; les 3 jours précédents, j’avais quelques souffrances que je pensais passagères et je n’ai pas fait appel à la médecine. Transporté au Centre Hospitalier de Royan, placé en coma artificiel 7 h 00 après, transféré au service de réanimation du CH de Saintes, je suis revenu à la vie en fin d’après-midi du 1 er avril et y suis resté jusqu’au 5 ; rapatrié au CH de Royan, j’en suis sorti en forme le 13 avril ; bravo à la médecine scientifique.

Pendant ce laps de temps, que s’est-il passé au CGS ? Eh bien, chacun a tenu ses fonctions et rôles.

Le répertoire qui était en phase de correction finale, a été terminé avec brio par Pierrette et Ramon Rodriguez et ainsi vous avez pu le recevoir en avril comme prévu.

Nous remarquerons que le cercle, étant bien structuré, a pu faire face à un événement grave de ce genre : l’absence momentanée du président pour les raisons précitées.

Je remercie tous les membres du conseil et autres adhérents qui m’ont envoyé leurs vœux de guérison et autres mots de sympathie. J’ai pu reprendre toutes mes activités dès le 18 avril. Merci à tous.

Le 20 mai, à Paris, j’ai assisté à l’assemblée générale de la fédération française de généalogie.             152 associations la composent soit 48394 adhérents ; lors de cette assemblée, les présidents présents, par leur intermédiaire, ont représenté 39448 membres soit 80,58 %.

Le rapport moral du président Chestier fut axé sur l’actualité et le devenir des associations, sujet qui est programmé au Havre pendant la journée fédérale.

La reconnaissance d’utilité publique a été signée le 23 avril dernier, la cotisation pour 2018 est maintenue au tarif actuel, 1 euro 50.

Le président J. Moignard, organisateur du congrès 2017 au Havre nous a informés des précisions et dernières informations en cours. J’y serai présent avec Eric Boudeaud, vice-président.

Comme il est de coutume, nous sommes ouverts en juillet-août tous les mercredis et samedis comme le reste de l’année. Nous serons heureux de vous accueillir, particulièrement les adhérents lointains qui profitent d’un séjour dans notre région pour nous rendre visite.

Je vous souhaite une bonne lecture et un bel été.

Christian SIGURET

PartagerEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+